Investir à l’heure du Covid-19 : quand les taux de crédit immobilier repartent à la hausse

Guide : 3 étapes pour trouver un logement

[ad_1]

Des taux en hausse, des demandes qui diminuent, un secteur déstabilisé par l’épidémie de Covid-19… L’immobilier fait aussi les frais des mesures appliquées depuis le 17 mars dernier. À l’aube d’une potentielle reprise et après des semaines de confinement, quel état des lieux peut-on dresser du secteur de l’immobilier ? Les crédits immobiliers et les emprunts bancaires sont-ils toujours aussi nombreux ? 

Une tendance à la hausse à l’heure où la France tourne au ralenti 

Depuis fin mars, les barèmes des banques affichent un même constat : les taux des crédits repartent à la hausse. Sandrine Allonier, directrice de la communication de Vous financer, affirme que la hausse se situe entre 0,15 et 0,70 %. 

Cette hausse des taux de crédits immobiliers a eu pour effet de changer l’échiquier des crédits : 1 % sur 10 ans, 1,50 % sur 20 ans, 1,60 % sur 25 ans. Avec cette hausse estimée, en moyenne, à 0,25 %, le budget des ménages n’est pas excessivement impacté. Toutefois, la prudence est de mise : il s’agit là d’une estimation puisque toutes les banques n’ont pas encore révélé leurs barèmes. Les tendances restent donc, encore, à affiner. Quant taux de crédits sur Vousfinancer.com, ils sont indicatifs et permettent d’avoir une idée sur l’évolution des pourcentages. 

Cependant, cette première vision de la situation actuelle s’explique par les effets du confinement. Les banques ont drastiquement réduit leur activité, se focalisant principalement sur les prêts aux entreprises ou les demandes de crédits validées. Au vu de la situation actuelle, les dossiers de demandes de prêts sont secondaires. 

Sans compter sur le fait que le moment n’est pas propice aux projets d’investissement. L’heure est résolument aux décisions à court terme et investir dans un appartement ou une maison n’en est pas une. Un changement de priorités qui déstabilise également le secteur… 

Comment expliquer cette hausse des taux de crédits immobiliers ? 

Sans grande surprise, les mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire du Covid-19 ont mis un coup d’arrêt à l’économie, contraignant de nombreux secteurs à cesser toute activité. Si bien que, depuis la mi-mars, l’immobilier connaît une chute des demandes de crédits et un recul significatif du nombre de transactions.

Et lorsque les demandes reculent, les taux des crédits immobiliers gonflent. Moins de demandes, moins de concurrence… Il devient plus difficile de proposer des prix attractifs. Si d’ordinaire les banques tentent de fournir les meilleures offres pour conquérir une nouvelle clientèle, la situation actuelle ne permet pas de saisir les opportunités engendrées par la concurrence. 

Mais la hausse des taux de crédits immobiliers s’explique également par la fragilité du contexte économique actuel. Comment procéder à un emprunt bancaire avec si peu de visibilité sur le futur de l’économie ? Les prêts sont plus risqués et les taux s’indexent, par conséquent, sur l’instabilité de la présente situation.

Qui sont les ménages impactés par cette hausse de crédit immobilier ? 

Si la hausse n’est pas disproportionnée, il reste qu’elle affecte plusieurs foyers. Pour les ménages aux revenus modestes et les personnes ayant investi dans leur premier achat immobilier, la situation peut devenir, à terme, délicate. Car du côté des emprunteurs, la hausse des taux de crédit est un premier pas vers le refus de prêt. La situation pourrait-elle rapidement changer ? 

Quelles sont les tendances à prévoir pour la suite ? 

Une question subsiste toutefois : “Qu’en sera-t-il pour les mois à venir ?” Le redémarrage de l’activité économique, prévu pour le mois de mai, s’effectuera très progressivement. La hausse du taux des crédits sera-t-elle toujours au rendez-vous ? 

Pour les banques, le retour à la normale n’est pas à prévoir dans l’immédiat. Toutefois, elles sont nombreuses à songer à des solutions pour remettre les crédits immobiliers à la portée de tous. Aussi, le retour de l’activité devrait s’accompagner de cette même volonté d’assouplissement, à court et long terme. 

Reste à savoir ce qu’il en sera du côté des particuliers. Vont-ils vouloir investir en ces temps compliqués ? Les appréhensions empêcheront-elles de passer à l’action ? À l’heure actuelle, et malgré une diminution de l’activité, les demandes sont toujours présentes

Mais la forte probabilité d’une hausse qui perdure post-confinement fait craindre au secteur de l’immobilier une reprise particulièrement difficile. Les projets immobiliers n’étant plus prioritaires, les demandes de prêts se feront sans doute toutes aussi rares que durant la période de confinement. Toutefois, il ne s’agit là que d’hypothèses et se prononcer aujourd’hui n’est pas gage de vérité pour la suite. Seule la reprise et l’évolution de nombre de demandes permettront de statuer sur le destin du taux des crédits immobiliers.

Pour le moment, la reprise est le seul horizon. Difficile de prédire l’avenir tant que les organismes de prêts n’ont pas rouvert leurs portes et retrouver un semblant d’activité normale. Aussi, les prochains mois et semaines seront déterminants pour le secteur immobilier et pour l’économie générale, tout simplement. 

Maintenant que vous savez, soyez dans les premiers à partager :



[ad_2]

Lire l’article sur le site source

Articles Similaires

Comment booster la visibilité de son annonce sur OuiCar ?

Être visible et bien référencé dans les recherches OuiCar est la clé pour louer sa voiture. Mais comment trouver le…

Lire la suite

Comment devenir un diagnostiqueur immobilier indépendant ?

La formation de diagnostiqueur immobilier Devenir diagnostiqueur immobilier nécessite une formation dont le coût varie entre 6000€ et 7000€. Comptez deux mois…

Lire la suite

le quartier d’affaires qui attire toute la Frenchtech

Silicon Sentier : une définition

Le Silicon Sentier est une expression, encore peu utilisée de nos jours, jouant sur l’association silicon et…

Lire la suite

Rejoignez la discussion

Chercher

septembre 2021

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

octobre 2021

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Prix
Équipements

Comparer les annonces

Comparer